interviews croquettes·Non classé

Une interview ( très ) croquette de Natacha Henry !

 

Natacha Henry, l’auteure de Marie et Bronia, a accepté de répondre à nos questions sur son roman ! Je vous laisse découvrir ses réponses !

Pourquoi avoir choisi Marie Curie et sa soeur comme héroïnes principales ? 
La plupart des biographies de Marie Curie mentionnent à peine Bronia. C’est une phrase: « Marie rejoint sa soeur à Paris ». En lisant cela, j’ai fait deux hypothèses: si Bronia quitte Varsovie la première, c’est qu’elle est assez courageuse (nous sommes en 1886!) ; si Marie la retrouve, c’est qu’elles sont proches. Et on l’a toujours ignorée! Ce lien m’a fascinée car Marie Curie est toujours présentée comme une héroïne solitaire, ou liée à Pierre Curie. Il fallait rétablir la vérité !
Comment êtes-vous venue à l’écriture de ce livre ? 
Je suis historienne et je m’intéresse aux combats des filles et des femmes pour l’égalité. Or, Bronia, puis Marie, viennent en France parce qu’à l’époque, en Pologne, les filles n’ont pas le droit d’aller à l’université. A Paris, si. Il est question de solidarité, d’éducation, et de détermination. J’ai su que ce serait une belle histoire, surtout qu’elle était vraie.

Pourquoi avez-vous écrit ce livre pour la jeunesse ? 

J’ai d’abord écrit « Les Soeurs savantes, Marie Curie et Bronia Dluska » (La Librairie Vuibert), une biographie qui relate le lien entre les deux soeurs du début à la fin de leur vie. A chaque fois que j’ai fait une conférence sur ce livre, des jeunes me posaient des questions. J’ai décidé de leur raconter la même histoire. Avec des différences: le roman jeunesse prend fin plus tôt, et sur une note heureuse – Marie et Pierre Curie reçoivent le Prix Nobel. C’est la consécration d’une jeunesse ambitieuse et romanesque. Ensuite, j’ai dû mettre en place des dialogues qui relèvent de la fiction, mais sont néanmoins crédibles.

Combien de temps avez-vous pris à écrire ce roman ? J’avais déjà fait les recherches historiques pour « Les Soeurs savantes » ce qui était un avantage immense. Je dirais, un an environ.

Comment avez-vous effectué vos recherches sur Marie Curie ? En particulier, à Paris aux Archives du musée Curie, à la Bibliothèque nationale, à Varsovie à la bibliothèque médicale, à l’Institut du radium, et à Zakopane, où Bronia et Casimir Dluski ont fondé leur sanatorium. Je me suis documentée sur des thèmes précis: Varsovie à la fin du XIXème siècle, les étudiantes à la Sorbonne, la recherche en chimie, en médecine, l’amitié entre la Pologne et la France, la vie quotidienne….

 Quelle a été votre partie favorite à écrire ? Pourquoi ?

Sans Bronia, il n’y aurait pas eu Marie Curie: je suis fière de l’avoir prouvé. C’est important que l’on sache qu’une telle femme, même géniale, avait besoin, comme vous et moi, de chaleur, de compassion et d’encouragement. Sinon, dans le roman, j’aime en particulier la scène où Bronia en a assez de s’occuper de tout, et part nager dans un étang!

Parlez-vous un petit peu polonais ? 

Assez pour comprendre les sujets généraux des conversations, mais guère plus malheureusement.

Quand vous étiez plus jeune, vous intéressiez-vous à la sciences et/ou à l’écriture ?Mon goût pour les sciences est ultra récent: il date de mon travail sur Marie Curie et Bronia Dluska! Maintenant, je crois que les disciplines devraient être davantage liées, notamment au collège et au lycée. On sépare trop les matières les unes des autres. Dommage! Car c’est l’ensemble qui forme la culture générale, ce qui, selon moi, sauvera le monde.

Quel est votre genre de livre préféré ? Quels sont vos lectures favorites ?J’aime les livres où l’auteur.e ne nous inonde pas de sa prétention. Les textes émouvants, solides, sympathiques et intelligents. En ce moment, je prépare un ouvrage sur une femme du XIXème siècle, et je lis des romans écrits à l’époque. Balzac, Flaubert… Ils travaillent comme des peintres. Une merveille!


 

Merci à Natacha Henry pour ses réponses à nos questions concernant Marie et Bronia. je vous laisse à Catya qui vous indiquera comment vous pouvez retrouver Natacha Henry et la chronique de son livre !

Catya se rebelle… la rebellion d’un chat… Attention cher lecteur ! Gros ( enorme ) Risque de crachats sur le tee-shirt ! Je vous demande ( car étant responsable de mon chat et donc de l’effet de ses dégats ) de changer votre beau tee-shirt pour un ( très ) moche, de mettre un tablier et d’éloigner votre animal de compagnie de l’écran. Merci.

Hé ! Miauya ( Maya en langue de chat ) ! Ce sera moi qui présentera la prochaine interview ! Non, mais ! Je te rapelle que c’éait moi qui devais assurer la croquette de cette semiau ( semaine en langue de chat ) ! Que je ne te reprenne plus à faire ça derrière mon dos, hein, sinon tu auras le droit à de la salive sur ton beau pantalon durant les caresses !

Mais je ne te lâche pas cher lecteur… car tu peux retrouver Natacha Henry sur son site gender compagny.

Après cette interview, je sens à la pointe de mes moustaches que tu as une drôle envie de lire ce livre … que l’entourage s’inquiète car ça peut vite être contagieux … Mais pour te persuader de lire ce livre tu peux aller voir la chronique de Marie et Bronia Oui c’est ça, ça marche !

Comme d’habitude ( enfin, j’en suis à ma première interview ), je te propose de demander à ton gentil félin assis sur tes genoux ( si tu en as plusieurs, le plus beau, s’il te plaît ) s’il veut répondre à nos questions cat power ( qui dit chat, dit chien, à condition qu’il soit beau et c’est seulement après que je déroulerais ma liste de critères ). Il a dit oui : mets un petit commentaire le mentionnant ( et le décrivant ) !

A bientôt !

Ps : Catya est très à cheval sur le physique et je crains que ça ne lui passe pas…

4 commentaires sur “Une interview ( très ) croquette de Natacha Henry !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s