historique·Journal intime

Duchesses Rebelles, la dangereuse amie de la reine, de Anne-Marie Desplat-Duc

Lisez cette chronique si : Vous aimez les autobiographies boulversantes.
Passez votre chemin si : Vous n’aimez pas les histoires émotives.

Résumé :

Belles et rebelles, les duchesses sortent de l’ombre et prennent leur destin en main.
À la cour de France, Marie-Aimée de Rohan est amie de la reine d’Espagne, Anne. Cette existence de plaisirs et de fêtes aurait pu la satisfaire, mais la duchesse de Chevreuse a un tempérament de feu ! Marie-Aimée ne se sent vivre que si elle anime des complots, si elle colporte des secrets et joue les espionnes… Et elle ne va pas s’en priver !
Voici son histoire…

321 pages, à partir de 9 ans, aux éditions Flammarion jeunesse

Mon avis :

Superbe lecture que j’ai beaucoup appréciée ! Après le premier tome qui m’a époustouflé ( voir mon avis ), je ne croyais pas que le deuxième tome allait être à la hauteur du premier, et je n’ai pas été déçue ! La jeune duchesse qui nous raconte sa vie est cette fois-ci Marie-Aimée de Chevreuse, jeune femme au tempérament de feu de qui ne se laissera sûrement pas avoir par ses ennemis ! J’ai beaucoup aimé la suivre tout au long de sa vie et dans ses périodes les plus noires. Même si ce n’est pas la duchesse qui l’a écrite, cette autobiographie ( fausse ) nous semble très réelle grâce aux passages où la duchesse parle de ses sentiments, de ses pensées, de son avis sur certaine grandes décisions… La duchesse a vraiment existé, donc il est très amusant de s’imaginer sa vie mouvementée à travers le livre. Les trente dernières pages n’étaient pas aussi bien que les premières, on a l’impression que Marie-Aimée veut terminer vite alors que les grands chocs émotifs sont placés vers la fin. Les faits historiques sont tous bien respectés et la plupart des personnages sont historiques. Un très bon roman pour les passionnés d’histoire, à partir de 9 ans et les deux tomes ne se suivent pas, donc vous pouvez lire le deuxième tome sans avoir lu le premier.

Bref, ce deuxième tome est aussi bien que le premier avec un personnage principal attachant, des références historiques et une fausse autobiographie qui paraît réelle. Suivre cette héroïne au tempérament de feu est une grande aventure : entre Paris, le sud de la France, l’Espagne en passant par l’Angleterre et puis encore par la Lorraine, Marie-Aimée n’a pas froid aux yeux. Un deuxième tome que je recommande aux passionnés d’histoire de tout âge à partir de neuf ans.

Ma note :

17 / 20
Un roman addictif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s